La relaxation thérapeutique.

La relaxation trouve son origine depuis bien avant notre ère, elle s’inspire du yoga, elle centre son travail sur les liens entre le corps et l’esprit. Elle peut être détente, l’apaisement des tensions physiques amène une détente psychique, elle améliore ainsi toutes les fonctions physiologiques, permet la diminution de la douleur, une meilleure gestion des émotions, renforce le système immunitaire, améliore le sommeil, la concentration, … Mais elle peut aussi ne pas être que détente et être une voie possible à la découverte de soi et nous conduire à l’exploration de nos espaces infinis qui nous mène au plus intime de nous- même, de nous  » m’aime ». On parle alors de méthodes « découvrantes ». La sensation ouvre le chemin de la psyché, la libération de la parole donne sens aux perceptions corporelles. Les méthodes Schultz, Ajuriaguerra sont pensées pour permettre cette élaboration psychique autour de chaque histoire personnelle. D’autres méthodes ont leurs approches spécifiques, ou sont complémentaires. On peut faire appel à un travail sur le symbolisme, le symbole parle directement à l’inconscient, il est universel, il raconte l’histoire de notre humanité. Travailler sur le symbole c’est interroger les éléments de la vie, c’est relier l’universel au personnel. Le symbole est chargé d’énergie et d’émotions constructives, il va nous permettre de dépasser ce qui fait obstacle. Les méthodes de relaxation par la visualisation, proposées pour la gestion du stress; visualisation et pensée positive élaborée par le docteur Simonton, fondateur de l’institut de cancérologie à Malibu. La visualisation nous permet de vivre nos richesses intérieures dans un objectif de transformation personnelle, sociale, professionnelle… . Intégrer ses potentialités pour faire face aux événements extérieurs avec une meilleure intelligence émotionnelle et une finesse d’esprit. Toutes ces méthodes vont nous amener à retrouver nos forces vitales, à prendre confiance en nos capacités, à reprendre notre vie en main. Les enfants, les adolescents ont aussi leurs méthodes, adaptées des méthodes mères: Méthodes Bergès, Vintrebert, visualisations. Ce travail de conscience corporelle dans un va et vient entre sensations et représentations ouvre un espace de pensée et permet à l’enfant de devenir sujet de lui même.